SOMMAIRE COMPLET

du 2 septembre 2019  n°49

 
 

 
 


 
 
Accéder au fil RSS Accéder au contenu complet

La Lettre de l’Administration Générale

n° 49 du 2 septembre 2019

Actualité

Attention à la communication pendant la période de précampagne électorale  Abonnes

Le ministère de l’Intérieur vient de communiquer les dates des prochaines élections municipales : elles auront lieu les dimanches15 mars 2020 pour le premier tour et 22 mars pour le second. Rappelons que les électeurs des communes de 1 000 habitants et plus sont également convoqués, aux mêmes dates, pour le renouvellement des conseillers communautaires.

Lire la suite

Aménagement du territoire

La commune ou l’EPCI peuvent concéder la réalisation des aménagements d’une ZAC  Abonnes

L’aménagement et l’équipement des zones d’aménagement concerté (ZAC) peuvent être concédées par la personne publique qui a pris l’initiative de sa création, généralement soit la commune, soit l’ECPI (art. L. 311-5, code de l’urbanisme ; ci-après c. urb.). De manière générale, les collectivités territoriales et leurs établissements publics peuvent concéder la réalisation des opérations d’aménagement prévues par le code de l’urbanisme à toute personne y ayant vocation (art. L. 300-4, c. urb.).

Lire la suite

Conseil municipal

Le maire peut seul retirer les délégations de fonctions à un adjoint

Le maire peut retirer à tout moment les délégations de fonctions qu’il a confié à un adjoint à condition d’assurer la bonne marche de l’administration communale (CAA Douai, 12/07/2018, Cne de Sérifontaine, n° 17DA00502).

Lire la suite

Dossier

La cessation anticipée des fonctions électives  Abonnes

La gestion des démissions et autres cessions anticipées des fonctions peut s’accentuer à l’approche des élections. Plusieurs règles doivent être respectées pour que ses démissions soient effectives et pour que les élus puissent éventuellement être remplacés. Il convient de différencier le régime des conseillers et celui des maires et des adjoints.

Lire la suite

Etat civil

Rappel : la naissance d’un enfant doit être déclarée à l’état civil dans les 5 jours  Abonnes

Les déclarations de naissance sont faites dans les 5 jours de l’accouchement à l’officier de l’état civil du lieu (art. 55, code civil ; c. civ.). Le jour de l’accouchement n’est pas compté dans ce délai. De même, lorsque le dernier jour du délai est un samedi, un dimanche, un jour férié ou chômé, ce délai est prorogé jusqu’au premier jour ouvrable suivant (décret n° 2017-278 du 2/03/2017 relatif au délai de déclaration de naissance).

Lire la suite

Un proche du défunt peut désormais avoir la qualité d’ayant droit  Abonnes

Dans une affaire relative à un décès lié à un accident médical, le juge a rappelé que les ayants droit du défunt peuvent prétendre à réparation.

Lire la suite

Les consulats, comme les mairies, n’ont aucune obligation de célébrer des baptêmes républicains  Abonnes

En France, les mairies ne sont pas tenues de célébrer de baptême républicain puisque cette cérémonie n’est prévue par aucun texte. Elle n’a donc pas de valeur légale et ne lie pas juridiquement les parrains et/ou marraines par un lien contractuel. En effet, l’engagement qu’ils prennent de suppléer les parents, en cas de défaillance ou de disparition, est essentiellement symbolique et ne peut pas être assimilé à un contrat juridique.

Lire la suite

Les personnes pacsées ne peuvent pas prétendre, en l’état actuel, à une pension de réversion  Abonnes

Actuellement, l’ouverture du droit à réversion est liée au mariage ; l’existence d’une situation de concubinage ou de pacte civil de solidarité (PACS) n’étant pas prise en compte.

Lire la suite

Fiche pratique

Lutter contre les reconnaissances d’enfants frauduleuses

L’officier de l’état civil ne pouvait pas, jusqu’à récemment, effectuer un contrôle a priori des reconnaissances d’enfants. Il devait enregistrer la reconnaissance après avoir éventuellement rappelé les conséquences de cet acte et les éventuelles sanctions qui pourraient en résulter. La loi n° 2018-778 du 10/09/2018 permet, depuis mars 2019, de lutter contre les reconnaissances frauduleuses de paternité ou de maternité, avant même qu’un acte de reconnaissance ne soit établi. Les agents et les élus doivent être vigilants puisqu’une reconnaissance de paternité ou de maternité constitue l’un des modes d’établissement de la filiation paternelle ou maternelle.

Lire la suite

Fonction publique

Un agent employé dans deux communes peut être promu dans une seule commune  Abonnes

L’accès d’un agent territorial à un cadre d’emplois par la voie de la promotion interne est subordonné à son inscription sur une liste d’aptitude aux fonctions de ce cadre d’emplois (art. 39, loi n° 84-53 du 26/01/1984).

Lire la suite

Dans certains cas, la commune n’est pas tenue de réintégrer un agent malgré l’annulation de son éviction  Abonnes

L’annulation d’une décision ayant illégalement muté un agent oblige le maire à le replacer dans l’emploi qu’il occupait précédemment. Toutefois, le juge précise qu’il peut être dérogé à cette obligation dans les hypothèses où la réintégration est impossible : soit que cet emploi ait été supprimé ou substantiellement modifié ; soit que l’intéressé ait renoncé aux droits qu’il tient de l’annulation prononcée par le juge ou qu’il n’a plus la qualité d’agent public ..

Lire la suite

Funéraire

La commune doit respecter les dernières volontés des défunts et surseoir à autoriser l’inhumation ou la crémation dans l’attente de l’autorisation du juge

Le défunt peut exprimer ses dernières volontés, en particulier quant à la crémation ou une inhumation. Son choix peut être formalisé par tout moyen de preuve mais son consentement doit être manifeste : acte authentique ou acte sous seing privé, lettre manuscrite ou formulaire signé de descriptif funéraire. Cette volonté a valeur testamentaire.

Lire la suite

Une urne funéraire n’a pas à respecter de caractéristiques particulières  Abonnes

Aucune réglementation ne précise les dimensions ou la contenance des urnes cinéraires. Néanmoins, elles doivent être d’une dimension telle qu’elles puissent être, éventuellement, déposées dans un cavurne ou un columbarium.

Lire la suite

Les urnes détenues à domicile avant la loi de 2008 peuvent être conservées  Abonnes

Les urnes détenues à domicile avant la loi n° 2008-1350 du 19/12/2008 relative à la législation funéraire peuvent être conservées puisque la loi n’a pas d’effet rétroactif.

Lire la suite

Gens du voyage

L’aménagement et l’équipement des aires de grand passage sont précisés  Abonnes

Les règles relatives à l’aménagement, l’équipement, la gestion et l’usage, les modalités de calcul du droit d’usage et de la tarification des prestations fournies ainsi que le règlement intérieur type des aires de grand passage ont été publiés (décret n° 2019-171 du 5/03/2019).

Lire la suite

Incendies

Le maire doit entretenir les bouches à incendie au risque d’engager la responsabilité de la commune  Abonnes

Au titre de ses pouvoirs de police, le maire doit s’assurer de la suffisance des moyens de lutte contre l’incendie et de l’entretien des bouches à incendie (art. L. 2212-2-5°, CGCT).

Lire la suite

Intercommunalité

La gestion des eaux pluviales urbaines ne peut être financée que par le budget général  Abonnes

Le service public administratif de gestion des eaux pluviales urbaines est désormais explicitement rattaché à la compétence « assainissement » pour les métropoles et les communautés urbaines. La loi a introduit une nouvelle compétence distincte pour les communautés d’agglomération et les communautés de communes devant être exercée à titre obligatoire à compter du 1/01/2020 pour les premières et demeurant facultative pour les secondes (loi n° 2018-702 du 3/08/2018 relative à la mise en œuvre du transfert des compétences « eau » et « assainissement » aux communautés de communes).

Lire la suite

La commune nouvelle est la seule ville pour le juge judiciaire  Abonnes

La Cour de Cassation estime que lorsqu’une fusion de communes est envisagée, le conseil municipal d’une ou plusieurs des communes concernées, à l’exception de celle sur le territoire de laquelle doit être fixé le chef-lieu de la nouvelle commune, peut demander que le territoire correspondant à sa commune soit maintenu en qualité de commune associée et conserve son nom (Civ. 1e, 6/02/2019, n° 18-10758).

Lire la suite

En cas de fusion d’EPCI, les dispositions du règlement local de publicité demeurent applicables jusqu’à leur extension à tout le nouveau territoire  Abonnes

Lorsque la commune ou l’EPCI a élaboré un règlement local de publicité (RLP), les compétences en matière de police de la publicité sont exercées par le maire au nom de la commune ou par le président de l’EPCI. Rappelons qu’à défaut, c’est le préfet qui est compétent (art. L. 581-14-2, code de l’environnement). En cas de fusion de deux EPCI, dont un seul était couvert par un RLP, les dispositions qui étaient applicables aux territoires concernés le demeurent jusqu’à l’extension du champ d’application du RLP à l’ensemble du territoire de l’EPCI issu de la fusion.

Lire la suite

Marchés publics

La commune peut de­mander les justificatifs sociaux et fiscaux aux candidats à qui elle envisage d’attribuer le marché  Abonnes

La commune ne peut exiger que du seul candidat auquel elle envisage d’attribuer le marché ses justificatifs sociaux et fiscaux, s’assurant ainsi qu’il n’est pas exclu de la procédure de passation (art. R. 2144-4 et R. 2143-8, code de la commande publique ; ci-après CCP).

Lire la suite

Mémo

Rappel : les POS seront caducs au 31/12/2019  Abonnes

Les lois SRU (13/12/2000) et ALUR (24/03/2014) prévoient la caducité des plans d’occupation des sols (POS) au 31/12/2019 et ont laissé un temps suffisant aux communes pour transformer leur POS en plan local d’urbanisme (PLU).

Lire la suite

La délibération autorisant la cession d’un immeuble peut préciser que la vente n’interviendra qu’après sa désaffectation et son déclassement  Abonnes

La commune de Forges-les-Eaux (Seine-Maritime) a exploité un abattoir en régie directe puis, à partir de 1973, en régie dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Un contrat de crédit-bail portant sur l’atelier de découpe a été conclu avec une société privée à compter de 1988, tandis qu’un contrat de bail à construction portant sur l’abattoir a été conclu avec une société d’abattage en 1990. Ces contrats sont parvenus à échéance sans que l’option d’achat prévue par le premier ne soit exercée, ni qu’il soit donné suite à la promesse de vente dont était assorti le second.

Lire la suite

Le propriétaire d’un bien préempté est tout de même redevable de la taxe foncière  Abonnes

Tant que l’immeuble qui fait l’objet du droit de préemption n’a pas été cédé, le propriétaire doit s’acquitter de la taxe foncière puisqu’elle est établie au nom du propriétaire, redevable légal, au 1er janvier de l’année d’imposition (art. 1400 et 1415, code général des impôts).

Lire la suite

Les plateformes de location en ligne doivent désormais transmettre l’adresse des logements loués et les dates d’occupation  Abonnes

Depuis le 1er janvier 2019, les plateformes de location de logements en ligne, tel Airbnb, sont tenues de faire une déclaration à la collectivité ayant institué la taxe de séjour lorsqu’ils reversent le produit de la taxe collectée, comme c’est le cas pour les logeurs, les hôteliers ou les propriétaires (art. L. 2333-34, CGCT).

Lire la suite

Ouvrage public

Si la solidité de l’ouvrage est compromise, la commune peut engager la responsabilité du constructeur dans les 10 ans suivant la réception de l’ouvrage  Abonnes

Selon la garantie décennale, des désordres apparus dans le délai d’épreuve de 10 ans de nature à compromettre la solidité de l’ouvrage ou à le rendre impropre à sa destination engagent la responsabilité du constructeur (CE, 15/06/2018, n° 417595).

Lire la suite

Pouvoirs de police

Faute d’action, le maire peut exécuter d’office le débroussaillage chez un particulier, à ses frais  Abonnes

Le maire peut faire exécuter d’office, aux frais du propriétaire ou de ses ayants droit, les travaux de remise en état d’un terrain non bâti, et débroussailler sur une distance de 50 mètres des habitations, dépendances, chantiers, ateliers ou usines (CE, 26/07/2018, n° 399746).

Lire la suite

En cas de danger grave et imminent, le maire peut faire abattre un arbre dans une propriété privée  Abonnes

Si le maire constate qu’un arbre planté sur une propriété privée menace de s’abattre sur une propriété riveraine ou sur la voie publique, il peut, au regard des circonstances et des informations portées à sa connaissance, décider de faire abattre l’arbre aux frais du propriétaire. Il est nécessaire que l’imminence ou la gravité du danger pour la sécurité publique rendent impérieuse cette intervention d’office sur une propriété privée, par les services communaux ou une entreprise extérieure (art. L. 2212-4, CGCT).

Lire la suite

Urbanisme

Le chantier est abandonné s’il est arrêté dans les 3 ans après l’octroi du permis de construire  Abonnes

Le permis de construire est périmé si les travaux ne sont pas entrepris dans les trois ans après la notification ou la date à laquelle la décision tacite est intervenue. Il en est de même si, passé ce délai, les travaux sont interrompus pendant un délai supérieur à une année (art. R. 424-17, code de l’urbanisme ; c. urb.).

Lire la suite

RETOUR A LA PAGE PRÉCÉDENTE
 
 

Nouveau : première édition
Octobre 2019
  

Devoirs et déontologie des policiers municipaux

Jean-Philippe Vaudrey

- Maîtriser le code de déontologie des agents de police municipale

- Appliquer la bonne sanction disciplinaire

- Exécuter ses missions

- Agréments et retrait d’agréments des agents de police municipale

- Cumul d’activités et activités accessoires

- Réagir face aux outrages, rébellions et refus d’obtempérer

- La protection fonctionnelle des agents de police municipale

- Annexe : le code de déontologie

Un précis concret, utile et unique répondant aux interrogations quotidiennes des agents de police municipale, conçu pour les guider en toutes circonstances.

1 ère édition - octobre 2019
74 pages – ISBN : 2-905529-72-5
24,80 € TTC port compris

 

Mise à jour au 1er mars 2019  

La procédure disciplinaire dans la fonction publique territoriale

Francis Mallol, Kaira Bouderbali

- Les comportements répréhensibles et les fautes sanctionnables

- Quand et comment sanctionner ?

- Contrôles des sanctions et droits de la défense

- Maîtriser les notions de faute, d’insuffisance professionnelle et d’obligations de moralité

- Prévenir et répondre aux comportements : utilisation fautive d’internet, violation des principes de neutralité et laïcité, influence des sectes, harcèlements...

Indispensable pour maîtriser toutes les étapes de la procédure dans un domaine sensible

5 ème édition - mars 2019
432 pages – ISBN : 2-905529-69-5
65 € TTC port compris

 

Deuxième édition
Octobre 2019
  

Le guide pratique de la passation d’un marché à procédure adaptée

Ludovic Vigreux – Kévin Thuilliez

- Définir et estimer ses besoins,
- Choisir et pondérer les critères
- Maîtriser les règles de publicité
- Rédiger les pièces du marché
- Négocier avec les candidats et achever la procédure
- Les cas particuliers des achats inférieurs à 25 000 € et des marchés de maîtrise d’oeuvre.


Réussir la passation d'un MAPA répondant aux besoins de la collectivité dans le respect des deniers publics.

En annexe, des documents types téléchargeables pour accompagner l'acheteur et sécuriser ses procédures.


2ème édition - octobre 2019
100 pages - ISBN : 2-905529-73-3
Prix : 49 euros/TTC, port compris
Version PDF : 35 euros/TTC.

 

Deuxième édition
Novembre 2019
  

Le guide pratique de l'exécution d’un marché à procédure adaptée

Ludovic Vigreux – Kévin Thuilliez

- Gestion de la sous-traitance
- Modifier les contrats en cours d’exécution
- Bien gérer les avances, acomptes, garanties, cessions de créances
- Agir lorsque le titulaire est en difficulté financière
- Mise en demeure et pénalités
- Réception et documents à fournir après l’exécution
- Résilier un marché
- Parfait achèvement et garantie décennale
- Le protocole transactionnel
- Archiver les marchés publics.


Des documents types téléchargeables sur le site des Editions Sorman. Pour accompagner l’acheteur et sécuriser les procédures.


2ème édition - novembre 2019
100 pages - ISBN : 2-905529-74-1
Prix : 48 euros/TTC, port compris
Version PDF : 34 euros/TTC.

 

Deuxième édition - juin 2019  

Le guide pratique des marchés de maîtrise d’œuvre

Ludovic Vigreux, Kevin Thuilliez

- Les dispositions réglementaires indispensables

- Les règles de passation : procédures adaptée, formalisée

- Phases de conception et de réalisation : les éléments de mission de maîtrise d’œuvre

- Les honoraires : primes, concours, forfait

- Passation du contrat de travaux et seuils de tolérance

- Engagements, responsabilités et contentieux

- Propriété intellectuelle.

Le guide s’enrichit de plusieurs documents téléchargeables sur le site des Editions Sorman pour faciliter et sécuriser les procédures.

2 ème édition - juin 2019
96 pages – ISBN : 2-905529-70-1
47 € TTC port compris
Version PDF : 33 € TTC

 

Nouvelle édition – mai 2018  

Protéger les chemins ruraux

Francis Pian

Au sommaire

- Définir un chemin rural, fixer son emprise ; les éléments constitutifs, la procédure de bornage

- Créer, incorporer, modifier un chemin rural

- Protéger et conserver les chemins ruraux : les pouvoirs du maire.

- Comment les entretenir ? Les obligations de la commune ; faire respecter les servitudes ; les travaux occasionnés

- La disparition des chemins ruraux : intégration dans le domaine public, vente, désaffectation, prescription acquisitive

- Quelles ressources leur consacrer ? les interventions des pouvoirs publics et du secteur privé, les taxes.

Des extraits des textes officiels, de jurisprudence, des modèles de délibérations et d’arrêtés complètent chaque chapitre.

3e édition - mai 2018
160 pages - ISBN : 2-905529-67-9
Prix : 39,50 euros/TTC, port compris

 

Première édition
Mars 2018
  

Le manuel de l’administrateur local

Francis Mallol

Au sommaire :
- Elaborer un acte administratif et assurer la sécurité juridique
- Identifier les autorités compétentes
- Associer le public et traiter efficacement ses demandes
- Motiver ses décisions
- Gérer les décisions implicites
- Eliminer les actes administratifs
- Répondre aux demandes de communication des documents administratifs
- Régler les différends ente l’administration locale et le public.

Un guide indispensable pour sécuriser ses décisions et le traitement de ses actes.
Un index alphabétique analytique facilite les recherches.


1ère édition - mars 2018
416 pages - ISBN : 2-905529-66-0
Prix : 69,50 euros/TTC, port compris

 

OFFRE DÉCOUVERTE

Bénéficier gratuitement d'informations exclusives sans engagement de votre part